Les créations soutenues par Culture Commune au Festival Off d’Avignon

Malgré le climat de politique culturelle difficile, le soutien à la création de Culture Commune continue. Ces créations font leur chemin et rencontrent un succès public et critique.
C’est le cas des spectacles La Brique de la Cie HVDZ avec Guy Alloucherie et  Comment moi je de la compagnie Tourneboulé. La première compagnie est associée à Culture Commune, la seconde est en compagnonnage avec la Scène nationale pour une durée de trois ans, qui s’achèvera dans la première partie de la saison prochaine.
Six spectacles en tout font partie de la sélection de la région Nord-Pas-de-Calais qui se présenteront à Présence Pasteur dans le Off d’Avignon.

Voici une présentation des deux spectacles soutenus par Culture Commune :

Interview de Marie Levavasseur sur France Culture (dans La Vignette du 24-06-14)
Reportage sur « La Brique » sur Loos TV
Teaser de « La Brique »

Lettre des compagnies théâtrales et chorégraphiques en région Nord-Pas de Calais qui seront dans le off d’Avignon, qui explique leur position dans le contexte actuel de la lutte des intermittents  :

« NOUS PARTONS EN AVIGNON
Nous, compagnies théâtrales et chorégraphiques en région Nord-Pas de Calais, partirons en juillet présenter nos spectacles à Avignon ; pour certaines avec l’aide de la Région Nord-Pas de Calais .
Nous partons à Avignon parce que nous pensons qu’il est important de confronter notre travail artistique à d’autres publics, à d’autres équipes.
Nous partons à Avignon mus par la nécessité de rencontrer d’autres partenaires, et de faire ainsi circuler les œuvres et pouvoir inventer d’autres projets dans d’autres endroits .
Nous partons donc à Avignon pour jouer, pour présenter et représenter nos spectacles….
Nous partons à Avignon avec la menace terrible d’un régime d’indemnisation chômage remis en cause de manière arbitraire et dont les modifications vont mettre sur le carreau les plus fragiles d’entre nous.
Nous partons ainsi à Avignon avec en tête le contexte social désastreux de nos professions.
Nous partons à Avignon avec le sentiment que le gouvernement de notre pays ne respecte plus sa parole et ses artistes ; qu’il ne les reconnaît plus et semble n’avoir plus envie de les soutenir.
Le président de la république ne déclarait-il pas pourtant publiquement en juillet 2012 à Avignon :
« On lâche rien ».
Nous partons à Avignon pour ce qui devrait être une fête et qui est en train de devenir l’enterrement d’une idée longtemps portée par les élus de la république et de gauche : c’est notamment la culture qui fait société quand celle-ci perd ses valeurs et sa raison d’être.
Nous partons à Avignon pour jouer, pour présenter et représenter nos spectacles dans un contexte social de protestation et de grève, sans savoir à ce jour les décisions qui seront prises et les réponses que nous devrons y apporter.
Il appartiendra à chaque équipe artistique de décider en temps voulu de jouer ou pas, de présenter ou pas, de représenter ou pas. Certaines compagnies sont aidées par la région pour aller à Avignon, d’autres ne le sont pas et les enjeux seront différents pour chacun de nous.
Nous sommes tous déterminés à agir collectivement d’ici à Avignon, et par tous les moyens possibles, pour convaincre les publics et les politiques que c’est une ERREUR et une INJUSTICE de réduire les droits sociaux des artistes et techniciens, ces mêmes droits qui ont permis de construire avec l’énergie et le travail de tous la politique culturelle de notre pays.
Une politique qualifiée d’exception culturelle parce qu’elle ne produit pas que des marchandises : elle permet l’expression individuelle et collective, elle favorise la représentation et la compréhension du monde et elle engendre la capacité de comprendre l’autre et de vivre à coté de lui.
Nous partons à Avignon en espérant que d’ici là le gouvernement et le ministre du travail se seront affranchis du chantage du Medef et seront revenus à la raison en n’agréant pas un protocole injuste et néfaste pour l’ensemble des professions du spectacle vivant et de l’audiovisuel.
Nous partons à Avignon pour défendre notre travail sur le plateau, dans la rue et partout ou cela sera nécessaire ! »

Vous pourrez retrouver ces deux compagnies dans la programmation de la prochaine saison de Culture Commune. A suivre sur le site internet  !