Menu

accueil > Accueil > focus programmation > Rencontre avec Anouch Paré

Rencontre avec Anouch Paré

Comité de Lecture

rencontre

La saison dernière, le comité de lecture a choisi la pièce "les Kokemars" (éditions "l'École des Loisirs") d'Anouch Paré, autrice de théâtre, comme texte coup de coeur.

 

Ouvert à toutes et tous !

Rendez-vous le mardi 3 novembre pour une rencontre avec Anouch Paré à la Fabrique Théâtrale.

Les Kokemars ou Sur la petite reine des nuits sans étoiles, « pièce catastrophe pour enfants et autres convives » (éditions l’École des Loisirs).
Tout commence un soir, lorsque le Petit, qui n’est plus si petit, refuse d’éteindre la lumière du couloir, parce qu’il a peur du noir. Son « Papak », soucieux d’économies, dévisse l’ampoule. Le Petit se retrouve immergé dans un cauchemar entre burlesque et épouvante.
Avec un chœur d’étranges cyclistes, il doit pédaler pour éclairer la voie. Vers où ? Nulle part puisque ce monde à venir n’existe déjà plus. Il y rencontre Le Grégoire, La Lucette, et des compagnons de routes dont un squelette qui pédale encore gaillardement. Il va apprendre de ces résilients que le monde
a fini. Anticipation, onirisme : c’est l’enfant qui éclaire la suite par son esprit vif et inventif : il va réparer, il va lutter et entraîner son Papak dans la réalité que LUI va raconter.


Anouch Paré est comédienne, metteuse en scène et autrice.
« Mon grand-Père Haïg emmenait ses enfants à la Comédie Française : qu’ils y apprennent la langue du pays depuis le Paradis. Ma mère nous a très tôt -quoique nés en France- mené tout naturellement au Paradis. Paradis ou Poulailler, j'y ai poursuivi ma vie. Formation de comédienne à l’école Dullin, travail en troupe ou non pour « auteurs du répertoire » -Corneille, Shakespeare, Goldoni, Labiche, Büchner -direction de J-P Vincent où je jouais notamment l’avant du cheval de foire... Fondation avec d’autres comédiens de la Cie les Allumettes Associées : jubilation de l’invention, surprise, insolence, amitiés solides et curiosité. Metteur en scène au sein de ce collectif éphémère, j'ai pu chercher en confiance pour le plateau abordé comme un terrain d’enfance. Et adresser mes écritures. Je travaille aussi comme sorte de script doctor ou accoucheuse, metteuse en jeu, pour de nombreux spectacles, en Bretagne notamment depuis 6 années, transmets mes doutes et curiosités dans des stages de formation, intervient auprès de publics divers. J’ai reçu deux bourses d’écriture de l’association Beaumarchais : l’une pour À mort la viande ! (théâtre) et l’autre pour Un Obus dans mon jardin (radio. Mise en Onde par France Culture, 15 épisodes) et je les en remercie. La journée de la truite publiée chez Mazette, Aux petits oiseaux et Les kokemars a l’école des loisirs, Au dodo Mammout! aux Cahiers de l’égaré/saison Gatti, et des poèmes lisibles dans des revues web. Je parle dans la langue que l’on m’a choisie et me réjouis d’écrire dans le corps du théâtre et du poème. Je fais de plus en plus partie de l'espèce.  Je ne parle pas la langue de Haïg mais suis encore au Paradis - ou poulailler - où ma mère, Zabel, m’a perchée ». Anouch Paré
 

Mardi 03 novembre 2020 - 19:00

informations pratiques

Gratuit sur réservation (obligatoire)
+33 (0)3 21 14 25 55 (du lundi au vendredi - 13h30 > 18h et soirs de spectacles)
billetterie@culturecommune.fr

Partagez !